MODELE SOCIAL ET SOLIDARITE

47 prestations différentes

Complexité du système : surcoût de gestion, manque de lisibilité pour l'usager (50% des bénéficiaires potentiels du RSA n'en font pas la demande)
Des minimas sociaux qui n'incitent pas au retour à l'emploi
De plus en plus de déserts médicaux : aucune mesure réaliste et efficace n'a été mise en place depuis 20 ans. On forme beaucoup de médecins mais peu choisissent la médecine générale.

Proposition :

RETRAITES

  • Retarder l'âge de la retraite pour permettre à celles et ceux qui veulent percevoir plus, de cotiser plus longtemps
  • Introduire une part de financement par capitalisation
  • Simplifier en rationnalisant et en faisant converger les multiples régimes de retraite

 SANTE

  • Revoir le maillage territorial (voir Réforme des territoires)
  • Diminution des coûts de gestion CPAM Mutuelles par une gestion intégrée
  • Pour les étudiants, mettre en place un concours spécifiques "médecins généralistes"
  • Mettre en place des solutions alternatives de proximité, pour compenser le manque de médecins (délégations aux pharmaciens, infirmiers comme c'est déjà le cas pour les opticiens)

ALLOCATION SOCIALE ET FAMILIALE UNIQUE (AFSU)

Cette allocation a vocation à se substituer aux minimas sociaux et au 35 prestations .

  •    700 € par mois pour une personne seule
  • 1 000 € par mois pour un couple
  •    250 € par mois par enfant (dès le 1er enfant)

Les prestations d'invalidité et prestations de compensation du handicap sont maintenues

Adaptation régionale en fonction du logement

Incitation au retour à l'emploi par une faible décroissance (exemple pour un revenu salarié de 300 € par mois baisse de l'AFSU de 7 %)

Surcoût : 15 Milliards, mais la gestion est simplifiée (économie 5 Mds) et surtout le principe est équitable et facilement contrôlable.